Murs

 Sophie Bassouls

Ces murs disent des histoires tristes. Un passé glorieux, industriel, impérial parfois, religieux ; ils sont abandonnés des hommes, des ouvriers, des prêtres ; ils sont en fuite et tentent de disparaître. Mais comment ? La pierre, le béton, la brique résistent. Les intempéries agissent en douceur, prennent leur temps et opèrent pour un travail de sape. Ces photographies sont l'hommage que je leur fais. Le geste, certes, peut sembler dérisoire. Mais la tentative, avant qu'ils ne s'écroulent, de leur rendre un peu de leur panache, ne saurait être vaine.

Sophie Bassouls, mai 2012