BANDEAU ROUEN.jpg

Qu’est-ce qui révèle le vrai ? L’art peut-être. L’art de Couffignal pose magistralement la question.

Les sculptures de Guillaume COUFFIGNAL gardent la légèreté de l’enfance, ce temps des étonnements et des « pourquoi ».

Ceux-là mêmes que les philosophes et les artistes approfondissent et recueillent.

Elles semblent légères, comme du bois qui flotterait à la surface de l’eau, comme des vanneries primitives

dans lesquelles on conserve de précieux nutriments, comme des matières fragiles

qui font l’étoffe du présent : de l’être menacé à chaque instant de sombrer dans le non-être,

et qui se joue de cette menace en riant, densité du présent.