Abbatial St ouen simulation 1.jpg

Jusque-là, dans mon travail, j’ai regardé les fleurs, les feuilles et les tiges, je me suis intéressé à la partie visible de la plante.
Je veux continuer mon exploration du champ végétal en m’intéressant à sa partie invisible

et à ses mécanismes d’expansion : ses racines.
Racines et rhizomes constituent le sujet de mon travail actuel où, réfléchissant à leurs développement,
je découvre que leurs systèmes de relations constituent une métaphore de la société.

Pour comprendre le vivant, il faut observer l’évolution de la cime.
Peut-être faut-il aussi regarder du côté des racines pour comprendre la nature des relations entre les êtres vivants.

J'ai travaillé pendant plus de six mois pour produire des œuvres

exposées à l’Abbatiale Saint-Ouen à Rouen jusqu’au 30 juin.

Akira Inumaru